Le diaporama, avant d’être qualifié d’argentique, a porté différents noms, selon qui ou quel réalisateur en parle :  théâtre d’images, projection sonorisée, montage diapo, montage photographique sonorisé, montage audiovisuel, film fixe, multimédia, ce qui montre assez qu’il était difficile à classer, il gardait un petit air de liberté face à son gigantesque concurrent, le cinéma, bien que né en même temps que lui au XIXe siècle, avec la lanterne magique.
 
Resté bon enfant, il garde tout de même ses règles propres que l’excellent Claude MADIER  a exposées pour tous, dans son livre, Diaporamas et montages audio-visuels, aux éditions Paul MONTEL.
Illustrées dessous, mes propres réalisations argentiques :                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            
les diaporamas argentiques
les abeilles
l’argent de largentière
du boulot
carnaval
la fête
avec les enfants
graticollage
mine d’argent
quoi au juste
rando
le rêve
le souterrain
le talisman
le trésor
troglodytes
voyage au centre
le Vieux-Joyeuse
1789 à Joyeuse